BARNES Paris
Créez un compte pour gérer vos alertes
Connectez-vous et gérez vos alertes
Mot de passe oublié

De légères baisses de prix sont à attendre à Paris

Point Marché

09/07/2020

Des reculs sont possibles mais certains estiment qu’ils ne seront pas significatifs, même pour des biens avec des défauts.

Toutefois la question est de savoir si l'immobilier haut de gamme parisiens va échapper aux baisses de prix attendus ?

Les avis sont partagés. « Je m’attends à ce que les prix baissent de 5% à 7% dans les douze prochains mois », affirme Richard Tzipine, directeur général de BARNES. « À moins d’un krach, les prix ne baisseront pas de manière significative, quel que soit le profil des biens, car les vendeurs ont face à eux une demande qui explose, surtout que les expatriés (Europe et Asie) et les étrangers (Allemands, Suisses, Scandinaves et bientôt les Américains) s’apprêtent à revenir », explique de son côté Alexandrer Kraft, PDG de Sotheby’s International France.

Pourtant le marché repart de plus belle, en effet plusieurs vendeurs préfèrent anticiper cette baisse des prix. « À ce jour, nous enregistrons une hausse de 50% de nos mandats par rapport à 2019 », souligne Richard Tzipine, « 42% de nos biens en mandat à Paris en proche région parisienne disposent d’une terrasse ou d’un jardin. Dans les Hauts-de-Seine, ce taux grimpe à environ 70% ».

Le Graal, c’est évidemment de rester à Paris et d'avoir un jardin. Mais le durcissement de ton des banques depuis la crise sanitaire a plusieurs conséquences: les acheteurs pourraient être soit moins nombreux soit plus attentistes. Et qui dit baisse de la demande couplée à une hausse, même légère de l’offre, dit généralement recul des prix.

Toutefois, tous les biens immobiliers ne seront pas concernés. Aux dires des experts, les biens d’exception avec vue dégagée, balcon/terrasse et verdure par exemple se vendent toujours très rapidement à des prix aussi élevés qu’avant la crise.

Le retour progressif des expatriés et des étrangers y serait aussi pour quelque chose. « Dans le 9e arrondissement et 18e arrondissement, nous enregistrons le retour d’expatriés à Londres qui sont actuellement bloqués à Paris pour cause de quarantaine, confirme Marie Bauchet, directrice BARNES (9e, 10e, 18e, 19e). Montmartre attire les Italiens et les Suisses ». Reste à savoir si cette clientèle sera suffisante pour éviter une baisse des prix.

© Le Figaro Immobilier - publié sur Barnes Paris le 09/07/2020

Retrouvez cet article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant :
https://immobilier.lefigaro.fr...

Plus d'actualités

Paris 8 - Madeleine / Square Louis XVI - Appartement...

Paris

Paris 8 - Madeleine / Square Louis XVI - Appartement...
1 880 000 €
Hôtel Particulier - Petits Champs - Paris 2ème

Paris

Hôtel Particulier - Petits Champs - Paris 2ème
4 185 000 €
EXCLUSIVITE - PARIS 9 - Jardin -  Hôtel particulier - 4...

Paris

EXCLUSIVITE - PARIS 9 - Jardin - Hôtel particulier - 4...
3 000 000 €